Tensions entre marines françaises et chinoises après le passage de la frégate « Vendémiaire » dans le détroit de Taïwan

frégate française

Le ministre de la Défense chinois a accusé jeudi une frégate française d’avoir navigué « illégalement » dans « les eaux chinoises ».

La France « réaffirme son attachement à la liberté de navigation, conformément au droit de la mer », a indiqué un membre de l’entourage de la ministre des armées Florence Parly.

La Chine considère Taïwan comme une partie de son territoire. L’île est cependant dirigée depuis 1945 par un régime rival, qui s’y était réfugié après la prise du pouvoir par les communistes sur le continent en 1949 – à l’issue de la guerre civile chinoise.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *